actuellement:

Capture d’écran 2022-07-12 à 16.05.54.png

 EXPOSITION

​​

GALERIE L'Œil écoute

03 / 09 / 22

02 / 10 / 22

dernièrement:

Mur, cadres, encadreur, Lyon MF.Chevalier

une exposition collective
25 juin - 03 sept 2022
Autour de l'Image - 44 rue Sala, Lyon 2

Capture d’écran 2022-07-01 à 11.44.30.png
expo-TY-W.jpg

Autour de Vincent van Gogh, les mangeurs de pommes de terre juin 2022

Écrire sur Vincent, c est écrire sur notre enfance, Vincent Van Gogh est notre père  à nous toutes et tous,

les peintres.
J ai souvent dit et écrit  que ma vocation est née  en gardant les chèvres sur la colline avec ma tante...
la solitude la nature comme partenaires… j ai opté de revisiter les portraits de ces femmes de la terre, que Vincent a traités  quand il est encore aux Pays-Bas. Cette série qui aboutit aux mangeurs de pommes de terre est une œuvre majeure et difficile car si terreuse et moins séduisante que la période colorée en France . Ces femmes paysannes me rappellent la vie de nos mères , grands-mères habillées comme une boule de chiffons, le corps voûté, la tête ne dépassant pas la ligne d’horizon…. et puis il y a les fleurs, les iris et les tournesols, symboles majeurs de sa peinture, de sa quête de la couleur et de leur complémentarité,

et de l épaisseur de la matière.
Depuis deux années  j ai redessiné chaque peinture, dessin  sur des livres anciens, comme un journal quotidien, comprendre le geste, la couleur, le comment…. ce que les yeux voient. Ici dans cette proposition

d' hommage j'ai utilisé la terre même de mon jardin, terre potagère comme liant et couleur, hymne à la terre,

à ces femmes paysannes…. des mains de labeur, une lampe, une cafetière et des pommes de terre.
Humblement, humus la terre…

Lepo_Carre-H-01_IMP_edited.jpg
Capture d’écran 2022-05-01 à 16.01_edite


L’atelier, le lieu où tout se fait, tout se pense, s’expérimente.
Une fenêtre au sud, une fenêtre au nord,

des murs qui sont depuis toujours la mémoire de mon travail. Deux grands fusains sur papier, invitent à  pénétrer dans l’intimité de l’atelier.  Depuis une grande série que je réalisais  sur l’atelier de Patrice Giorda en 2008,  où je ré utilisais le fusain, j’ai travaillé dix ans avec ce matériau naturel, avec les doigts les paumes et les murs. Le papier agrafé , mes mains ont gaufré, empreinté les cicatrices des murs…les murs, les portes de grange, ont participé quotidiennement à l’évolution de mon travail.   
S’en est suivie une série autour du corps, nudité féminine. La disparition amène toujours à une introspection, un retour à la mémoire, à la source: la mère, les grands-mères . Empreinter les portes à travers ces corps donnaient à lire, à me lire.

De l'intérieur vers l’extérieur
Il n’y avait qu'un pas, la fenêtre donne à voir le paysage… mobilité des lumières et des saisons. J’entamais en juillet 2019, une série de pochades sur des enveloppes,

un rendez-vous quotidien face à la fenêtre nord de l'atelier,  qui s’est poursuivi à partir du 17 mars 2020 pendant le-dit confinement, qui n’en est pas un pour l’artiste ! Enfermée volontaire… beaucoup d’enveloppes se sont succédées  au rythme des lumières.  Ce travail d'une année, symphonie des quatre saisons, a trouvé un autre support : l’ardoise. Ardoises récupérées d’une toiture, j’ écrivais « de toit à toi    de soie à soi    il n y a qu' un pas… »
Ce support, feuille minérale m’a permis de rejoindre la matière de ma terre, de la roche du Vercors. J'assume le statut d’artiste, artiste femme, artiste femme paysanne… au sens de celle qui appartient à une terre et qui la cultive.
A partir de 2020, 2021… 2022 j'ai renoué avec le paysage. Dessiner, peindre dedans dehors face à la nature à mon jardin, avec cette quête de peindre l’air, le vent, la brise autant que peindre la terre, la boue, les herbes, les fleurs et légumes… les papiers, la toile, les encres, l'acrylique, les pastels etc…
Je ne m’ interdis rien, je fais.
Quelques livres dit leporello, à ce jour déroulent le paysage, le geste, l instant et commencent à constituer une immense bibliothèque, celle de mon espace.
L’espace d’une terre, d’un jardin, vanité permanente.



 

 

 

 

 

2022 avril. mfc

 

Une exposition que je pourrais intituler «Correspondances du Vercors»

Capture d’écran 2022-05-23 à 15.21.19.png
expo mfC- Emiliani-02.jpg
Capture d’écran 2022-01-06 à 15_edited_e

15 JANVIER

06 MARS 2022

-

 œuvres sur papier : 

 

à la Galerie l'Œil écoute

3, quai Romain Rolland - Lyon 5

EXPOSITION COLLECTIVE :

Publication d'un catalogue en vente à la galerie

21x 21 cm - 56 pages

isbn : 9-792958-158804

Capture d’écran 2022-01-26 à 15.48.49.png
Numériser.jpeg
Capture d’écran 2022-01-26 à 16.12.15.png
mur2-expo-Beynost.jpg

OCTOBRE

02 au 10 OCTOBRE 2021

-

 LA GRANDE EXPO : 

 

à la Mairie de Beynost

en compagnie de Jean-Marc Paubel

Capture d’écran 2021-09-29 à 17.18.12.png

SEPTEMBRE

2021

-

exposition collective :

" clin d'œil à Yves Olry "

SCOF - Grigny

catalogure MFC 2021_edited.jpg

catalogue de

l' exposition collective

format 20,5 x14,5 cm

17 pages

Scof-Olry-2.jpg
Scof-Olry-4.png
Scof-Olry-5.png
Scof-Olry-3.jpg

"J' ai décidé de sortir du chemin habituel,

plutôt que d'exposer mes dessins et peintures,

j'ai choisi de présenter

le cabinet de curiosités de mon atelier :

objets / ready made que j'assemble, " mes vanités "

En écho à Yves Olry qui se confrontait avec humour

et grincement à la mort... mfc ""

galerie

L'Œil écoute

3 quai Romain Rolland

 LYON 69005

les jeudis/ vendredis/ samedis

15 à 19 h

les dimanches

11 à 17 h

saison

Capture d’écran 2020-10-20 à 14.43.47.

3

 

Exposition
Nature_S
"montagnes"

 

03/12/20

au

15/01/21

Depuis plus de dix ans, Jean-Marc Paubel  et moi-même,

avons posé les bases d’un collectif informel.

Cette profession de foi établissant les vues communes

qui nous rapprochent : “ défense du sens et du beau ”

“ Faire oeuvre oui, Mais pas tout seul ! ” déclare-t-il.

( journal, regards croisés, poursuites ...

Marie-France Chevalier, 2020 )

- 27 juin - 22 Août 2020 à La Mostra de Givors

- 07 mars - 05 avril  2020 à  La Mostra de Givors

- 15 février - 14 mars 2020 à La SCOF de Grigny

3 expositions à retrouver avec le lien  :

https://www.jeanmarcpaubel.net/nature-s-2019-2020

saison

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202020-0

2

... J'ai donc choisi Marie-France Chevalier pour un dialogue

dessiné autour des Nature_S et du paysage

et Jean Baptiste Cleyet pour un projet de dessin animé expérimental

en connexion étroite

avec notre propos et le sujet ...

 

( journal, regards croisés, poursuites ...

Jean-Marc Paubel, 2020 )

saison

Capture d’écran 2020-10-20 à 17.53.55.

"Un voyage d'hiver", dessin pierre noire

et lavis d'oxydes

100 x150

©J.M.Paubel

 

Exposition à retrouver avec le lien :

https://www.jeanmarcpaubel.net/nature-s-2019-2020

1

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn